Category

French

STATEMENT: Response to Speaker Geoff Regan’s Ruling on the Incident of Racial Profiling that Occurred on Parliament Hill

By | French, Press Release

Toronto, February 21, 2019— The Federation of Black Canadians (FBC), as part of a national coalition created to address an incident of racial profiling, welcome the ruling of the Honourable Geoff Regan, Speaker of the House of Commons, on the case, which occurred on Parliament Hill on February 4, 2019, during the Black Voices on the Hill series of meetings with federal cabinet ministers.

FBC is pleased that the Speaker recognized that the incident warranted an investigation and an appropriate response, even though it was not a question of privilege. The Federation welcomes the Speaker’s acknowledgement that in overseeing policing matters in Parliament, his responsibilities extend beyond the mere provisions of security to include ensuring that all visitors are treated with equality, dignity and respect. FBC is also pleased that the Speaker has not shied away from naming the incident for what it was: a case of racial profiling.

However, questions remain regarding the identity of the individual who issued the complaint to Parliamentary Protective Services (PPS) and whether any sanctions were imposed for the discriminatory actions which followed. FBC requests that PPS’ investigation be made public and that the agency take concrete steps to institute sensitivity training for all its security officials as well as establish an official policy on racial profiling.

Meetings with the Speaker of the House and the Prime Minister are being requested for all members of the coalition to further discuss the matter, as part of a broader conversation on generating more robust, government-wide strategies to counter anti-Black racism in Canada.

– 30 –

For more information:

Len Carby

Federation of Black Canadians

647-400-1330

mediarelations@fbcfcn.ca

lcarby@fbcfcn.ca


COMMUNIQUÉ MÉDIA

February 21, 2019

FOR IMMEDIATE RELEASE

DÉCLARATION: Réponse à la décision du Président Geoff Regan concernant l’incident de profilage racial survenu sur la colline Parlementaire

Toronto, February 21, 2019 – La Fédération des Canadiens noirs (FCN), faisant partie d’une coalition pancanadienne d’ organismes constituée suite à un incident de profilage racial, félicite l’honorable Geoff Regan, président de la Chambre des communes, pour son enquête sur l’incident qui a eu lieu sur la colline Parlementaire le 4 février 2019, lors de la série de réunions Parole des communautés noires sur la colline parlementaire avec des ministres fédéraux.

La Fédération se réjouit que le Président ait reconnu que l’incident justifiait une enquête et une réponse appropriée, même s’il ne s’agissait pas d’une question de privilège. La Fédération se réjouit que le Président ait reconnu que dans le cadre de son rôle d’assurer le maintien de l’ordre au Parlement, ses responsabilités vont au-delà de simples dispositions relatives à la sécurité et consistent notamment à veiller à ce que tous les visiteurs soient traités avec égalité, dignité et respect. FCN se réjouit également de ce que le Président n’ait pas hésité à qualifier l’incident comme un cas de profilage racial.

Cependant, des questions demeurent quant à l’identité de la personne qui a déposé la plainte dérogatoire auprès des services de protection parlementaires (SPP) et de savoir si des sanctions ont été imposées pour les actes discriminatoires qui auraient suivi. La Fédération demande que l’enquête du SPP soit rendue publique et qu’elle prenne des mesures concrètes pour instituer une formation interculturelle à l’intention de tous les responsables de la sécurité et qu’elle établisse une politique officielle en matière de profilage racial.

Des réunions avec le président de la Chambre et le premier ministre sont demandées pour tous les membres de la coalition pour traiter de la question, dans le cadre d’une discussion plus globale sur la création d’une stratégie gouvernementale pérenne pour lutter contre le racisme anti-Noir.e.s au Canada.

#30#

Pour plus d’information:

Len Carby (English Only)

Federation des Canadiens noirs

647-400-1330

mediarelations@fbcfcn.ca  lcarby@fbcfcn.ca

Coalition of Black, Human Rights, Labour and Youth Organizations Denounce Racial Profiling Incident on the Hill and Request Meeting with PM Trudeau and Speaker of the House

By | French, Press Release

OTTAWA, February 7, 2019—- Seventeen organizations, including the Federation of Black Canadians, the Magic Project, the Michaëlle Jean Foundation, the Coalition of Black Trade Unionists, 902ManUp, Black Agenda Noir, the Justice for Abdirahman Coalition, the Somali Women’s and Children’s Support Network, One Mic Educators, Hope & Hustle Heights, Jane Street Speaks, the Cote-de Neiges Black Community Association, Hogan’s Alley Society, Africa Centre, and the Centre for Research Action on Race Relations, denounce an alleged incident of racial profiling, which occurred on Parliament Hill, during the Black Voices on the Hill (BVOH) lobby day, on Monday, February 4, 2019.

BVOH followed the successful 2019 National Black Canadians Summit, held Feb. 1 – 3, 2019, where hundreds deliberated on implementing the Canadian Strategic Plan for the International Decade for People of African Descent: 2017-2024 and prepared specific asks to present to federal cabinet ministers during the day on the Hill, where over 150 community members attended a series of meetings with 8 federal ministers. Among the participants were 50 Black youth leaders, facing multiple social and economic barriers, from neighbourhoods such as Jane and Finch, Lawrence Heights, Scarlettwood Court, Dixon, Uniacke Square, North end Halifax, North and East Preston, Montreal-North, Côte-des Neiges, Edmonton North, RDP, St-Michel and Rexdale.

Several BVOH participants were asked to wait for their meetings in a parliamentary cafeteria. According to people present when the incident occurred, a security guard responded to a complaint made by a government employee (who took pictures of attendees) about “dark-skinned people” in the cafeteria. He responded by labelling the delegates “dark-skinned” and telling them to leave, even though established regulations allow civilians with the appropriate pass to be in that space.

African Nova Scotian Senator Wanda Thomas Bernard, who is leading a Senate inquiry into anti-Black racism, has since deposed an official complaint at Parliamentary Protective Services (PPS). In response to this incident, Senator Bernard, Chair of the Standing Senate Committee on Human Rights commented, “PPS were quick to respond, and are taking the complaint seriously. What happened to this group of young African Canadians, as reported by Trayvone Clayton, is one more example of systemic anti-Black racism in the form of racist language. Incidents like these prevent Black youth from feeling welcome or safe in political spaces, like Parliament Hill. This group was on the Hill being actively engaged in politics, and I encourage them to continue to engage despite this experience. This incident is one example in a larger picture of anti-Black racism in Canada that creates barriers for Black youth from accessing opportunities and developing their political voice. Over the past year, many senators have spoken in support of an Inquiry into Anti-Black Racism, and many of us are ready for a culture shift in Parliament. We are ready for change on every level.”

The senator’s complaint is supported by all members of the coalition. In addition, urged by Halifax-based youth activist Trayvone Clayton, the Federation of Black Canadians has sent a formal request for a meeting with Prime Minister Trudeau to obtain a formal commitment to end racial profiling at the federal level, including on Parliament Hill, by making the issue a key element in the government anti-racism strategy. A meeting is also being requested with the Speaker of the House to secure an official apology.

For the national coalition of organizations and groups, the incident, which violated the human rights of the victimized, is not isolated but part of a broader systemic problem. It shows how at the highest levels of Canada’s public institutions, anti-Black racism can flourish embedded within public institutions, how law enforcement can disproportionately criminalize Black youth, and how there is an urgent need for more robust measures to eliminate all forms of discrimination from society. The coalition will ask for a more comprehensive government-wide approach to eradicate anti-Black racism, support those victimized by the issue and improve quality of life for Canadians of African Descent, as articulated in the Canadian Strategic Action Plan for the Decade.

Press conferences are slated for Friday, February 8, 2019, in Halifax, Montreal, Ottawa, Edmonton, Winnipeg, Vancouver and Toronto. Information on the events will be available on Thursday, February 7, 2019 via media advisory.

Len Carby
Federation of Black Canadians
(647)-360-0641
mediarelations@fbcfcn.ca
lcarby@fbcfcn.ca

http://www.fbcfcn.ca/
https://www.facebook.com/federationblackcanadians/
https://twitter.com/fbcfcn
https://www.instagram.com/fbcfcn/

Une coalition d’organismes des communautés noires, de défense des droits, des syndicats et de la jeunesse dénonce un incident de profilage racial ayant eu lieu sur la colline parlementaire et demande une rencontre avec le Premier ministre Trudeau et le président de la Chambre.

OTTAWA, le 7 février 2019—Une coalition de 17 organismes à l’échelle du pays, y compris la Fédération des Canadiens noirs, la Fondation Michaëlle Jean, la Coalition des syndicalistes noirs, , Black Agenda Noir, le Collectif Justice pour Abdirahman, l’Association de la communauté noire de Côte-des-Neiges, et le Centre d’action de recherche sur les relations-raciales, dénonce un présumé cas de profilage racial, qui a eu lieu sur la colline parlementaire, lors de la journée Parole des communautés noires sur la colline parlementaire (PCNCP) qui a eu lieu le lundi 4 février 2019 à Ottawa.

La PCNCP a suivi le Sommet pancanadien des communautés noires 2019, qui s’est déroulé avec succès, du 1er au 3 février 2019, au cours duquel des centaines de personnes ont délibéré sur la mise en œuvre du Plan stratégique canadien pour la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine: 2017-2024 et ont préparé des demandes précises qui serait présenté à des ministres du gouvernement fédéral au cours de la journée sur la colline, où plus de 150 membres des communautés noires ont assisté à une série de réunions avec 8 ministres. Parmi les participants figuraient 50 jeunes leaders noirs confrontés à de multiples obstacles sociaux et économiques.

Plusieurs participants de PCNCP ont été invités à attendre pour leurs réunions dans une cafétéria parlementaire. Selon les personnes présentes lors de l’incident, un agent de sécurité a répondu à une plainte déposée par un employé du gouvernement (qui a photographié les participants) au sujet de «personnes à la peau foncée » à la cafétéria. Il a répondu en qualifiant les délégués de «peau foncée » et en leur disant de partir, même si la réglementation en vigueur permet aux civils disposant d’un laissez-passer de se trouver dans cet espace.

La sénatrice afro-néo-écossaise Wanda Thomas Bernard, qui dirige une enquête du Sénat sur le racisme anti-Noir.e.s, a depuis déposé une plainte officielle aux Services de protection parlementaires (PPS). En réponse à cet incident, la sénatrice Bernard, président du Comité sénatorial permanent des droits de la personne, a déclaré: « Le SPP a été rapide  à réagir et a pris la plainte au sérieux. Ce qui est arrivé à ce groupe de jeunes Afro-Canadiens, tel que reporté par le jeune Trayvone Clayton, est un autre exemple de racisme systémique anti-Noir sous forme de langage raciste. De tels incidents empêchent les jeunes Noirs de se sentir les bienvenus ou en sécurité dans des espaces politiques, comme la colline parlementaire. Ce groupe était activement engagé sur la colline et je les encourage à continuer à s’impliquer malgré cette expérience. Cet incident s’inscrit dans un contexte plus large de racisme anti-Noir.e.s au Canada qui crée des obstacles aux jeunes Noir.e.s qui cherchent un accès à des opportunités et veulent développer leur voix politique. Au cours de la dernière année, de nombreux sénateurs se sont prononcés en faveur d’une enquête sur le racisme anti-Noir.e.s et beaucoup d’entre nous sont prêts pour un changement de culture au Parlement. Nous sommes prêts au changement à tous les niveaux. »

La plainte du sénateur est appuyée par tous les membres de la coalition. De plus, exhortée par la jeune militante Trayvone Clayton, de Halifax, la Fédération des Canadiens noirs a officiellement demandé à rencontrer le premier ministre Trudeau afin d’obtenir un engagement formel à mettre fin au profilage racial au niveau fédéral, y compris sur la colline parlementaire, et d’en faire de la question un élément clé de la stratégie antiraciste du gouvernement. Une réunion est également demandée avec le Président de la Chambre pour obtenir des excuses officielles.

Pour la coalition pancanadienne d’organismes et de groupes, l’incident, qui a violé les droits humains des victimes, n’est pas isolé, mais fait partie d’un problème systémique plus vaste. Il démontre comment, au plus haut niveau des institutions publiques canadiennes, le racisme anti-Noir.e.s peut être présent, que les forces de l’ordre peuvent criminaliser de manière disproportionnée les jeunes Noir.e.s et qu’il est urgent de prendre des mesures plus concrètes pour éliminer toutes les formes de discrimination. La coalition demandera une approche plus globale du gouvernement pour éradiquer le racisme anti-Noir.e.s, soutenir les personnes qui y sont victimes et améliorer la qualité de vie des Canadiennes et des Canadiens d’ascendance africaine, tel qu’indiqué dans le Plan d’action stratégique canadien pour la décennie.

Des conférences de presse sont prévues pour le vendredi 8 février 2019 à Halifax, Montréal, Ottawa, Vancouver et Toronto. Les informations sur les événements seront disponibles bientôt.

#30#

Len Carby (English)
Federation of Black Canadians
(647)-360-0641
mediarelations@fbcfcn.ca
lcarby@fbcfcn.ca

http://www.fbcfcn.ca/
https://www.facebook.com/federationblackcanadians/
https://twitter.com/fbcfcn
https://www.instagram.com/fbcfcn/

Black Mental Health Organizations and Practitioners in Canada

By | Announcement, French, Partner Announcement

Call for Expressions of Interest

To: Black Mental Health Organizations and Practitioners in Canada:

As many of you who work up close in Black Communities already know, the struggle with mental illness in Black Communities is often a silent one.  The stigma surrounding mental illness means that many in our communities go undiagnosed and untreated. This is often compounded with the additional layers of anti-Black racism, intergenerational trauma, sexism, our various settlement experiences, and lack of access to culturally competent practitioners and physicians.

The Federation of Black Canadians (FBC-FCN) has been working with the Public Health Agency of Canada (PHAC) to support them in the execution of the 2018 Federal Budget Plan. The 2018 Federal Budget Plan currently provides $10 million over five years in dedicated resources to address these significant and real challenges faced by Black communities in Canada

Over the course of the next 5 years, PHAC is committing itself to work in partnership with organizations serving Black communities to develop, implement, monitor, and report on culturally focused mental health programs and local community support within the Black communities in Canada.

To support this effort, FBC-FCN has been asked by PHAC to submit a list of recommended practitioners and experts from Black Communities across the country who will be responsible in reviewing proposal applications from the community with respect to the funding opportunity from the Public Health Agency. If selected, these individuals will be a part of the National Review Board for Mental Health.

These individuals should be well positioned to contribute to the analysis and review of mental health proposals based on their collective expertise and experiences in areas such research, policy,  local community level support, and the service delivery continuum as it relates to Black communities.

The main objective of this review board will be to ensure that community expertise and input are included in the eligibility and decision-making process.

For FBC-FCN, this is another real measure of living our axiom of — Nothing about us without us! 

What you need to know and do:

  1. The deadline to express your interest is September 24st 2018;
  2. To submit your name for consideration, please send us your CV at info@fcbfcn.ca;
  3. That there will be an interest in broad-based representation and participation from all regions within Canada.

Once you’ve expressed your interest, FBC-FCN will contact you to have a collective and focused community discussion on the broader objectives and opportunities associated with this initiative.

This first meeting will occur the week of October 1st 2018.

The purpose of this meeting will be to:

1) Establish the needs and challenges faced by Black Canadians regarding mental health;

2) Gain a collective understanding of the areas of focus that the Black community would like to put forth to the review committee;

Please note that if you are selected as a member of the National Review Board, you may not be eligible to apply or submit a proposal to this Black Mental Health funding initiative in order to minimize any real, apparent or perceived Conflict of interest.

If you have any questions or concerns, please don’t hesitate to get in touch with us at www.fbcfcn.ca or via email at info@fcbfcn.ca


 

Re: Appel à manifestation d’intérêt

Aux organisations et praticiens de la santé mentale noirs au Canada:

Comme beaucoup d’entre vous qui travaillent de près dans les communautés noires le savent déjà, la lutte contre la maladie mentale dans les communautés noires est souvent silencieuse. La stigmatisation entourant la maladie mentale signifie que beaucoup de personnes dans nos communautés ne sont pas diagnostiquées ni traitées. Cela s’accompagne souvent de couches supplémentaires de racisme anti-noir, de traumatismes intergénérationnels, de sexisme, de nos diverses expériences en matière d’établissement et de manque d’accès à des praticiens et à des médecins compétents sur le plan culturel.

La Fédération des Canadiens noires (FBC-FCN) collabore avec l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) pour les aider à mettre en œuvre le plan budgétaire fédéral de 2018. Le plan budgétaire fédéral de 2018 prévoit actuellement des ressources dédiées de 10 millions de dollars sur cinq ans pour relever les défis importants et réels auxquels font face les communautés noires au Canada.

Au cours des cinq prochaines années, l’ASPC s’engage à travailler en partenariat avec des organisations desservant les communautés noires pour élaborer, mettre en œuvre, surveiller et rendre compte de programmes de santé mentale axés sur la culture et de soutiens communautaires locaux dans les communautés noires du Canada.

Pour soutenir cet effort, l’ASPC a demandé à FBC-FCN de soumettre une liste de praticiens et d’experts des communautés noires a travers le Canada qui seront chargés de reviser les demandes de propositions de la communauté concernant la possibilité de financement de l’Agence de santé publique. Si elles sont sélectionnées, ces personnes feront partie de la Commission nationale de revue de la santé mentale.

Ces personnes devraient être bien placées pour contribuer à l’analyse et à l’examen des propositions de santé mentale fondées sur leur expertise et leur expérience collectives dans des domaines tels que la recherche, les politiques, le soutien communautaire local et le continuum de la prestation de services aux communautés noires.

L’objectif principal de ce groupe de revue sera de s’assurer que l’expertise et les contributions de la communauté noire sont incluses dans le processus d’éligibilité et de prise de décisio

Pour FBC-FCN, c’est une autre mesure réelle de vivre notre axiome de – Rien à notre sujet sans nous!

Ce que vous devez savoir et faire:

  1. La date limite pour exprimer votre intérêt est le 24 septembre 2018;
  2. Pour soumettre votre nom, veuillez envoyer votre CV à info@fbcfcn.ca;
  3. Que la représentation et la participation à grande échelle de toutes les régions du Canada susciteront un intérêt.

Une fois que vous aurez manifesté votre intérêt, FBC-FCN vous contactera pour organiser une discussion collective et ciblée sur les objectifs et les opportunités plus larges associés à cette initiative.

Cette première réunion aura lieu la semaine du 1er octobre 2018.

Le but de cette réunion sera de:

1) Établir les besoins et les défis auxquels font face les Canadiens de race noire en matière de santé mentale;

2) Acquérir une compréhension collective des domaines d’intérêt que la communauté noire aimerait présenter au comité de révision;

Veuillez noter que si vous êtes sélectionné en tant que membre du Comité national de révision, vous pourriez ne pas être éligible pour appliquer ou soumettre une proposition à cette initiative de financement afin de minimiser tout conflit d’intérêt réel, apparent ou perçu.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous à www.fbcfcn.ca  ou par courriel à info@fcbfcn.ca

Je vous remercie,

Le budget fédéral de 2018: une première étape vers l’actualisation de la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine au Canada

By | French, Press Release

OTTAWA, le 28 février 2018 — La Fédération des Canadiens noirs (FBC FCN) applaudit le budget fédéral de 2018 et son investissement de plus de 214 millions de dollars pour diverses initiatives conçues pour éliminer les barrières raciales, promouvoir l’égalité des sexes, lutter contre les homophobie et la transphobie et améliorer la qualité de vie des Canadiennes et des Canadiens d’ascendance africaine. À cet égard, la Fédération est heureux de constater que le budget utilise un cadre « anti-oppression » et « intersectionnel » pour prioriser des mesures qui favorisent l’égalité tout en améliorant la prospérité pour tous les Canadiennes et les Canadiens. Une première, ce budget constitue la première fois qu’un budget fédéral reconnaît explicitement les défis auxquels sont confrontées les communautés noires et s’engage des sommes considérables pour y faire face.

 

« Le budget de 2018 du ministre Morneau témoigne des façons dont les communautés noires peuvent guider les priorités gouvernementaux au plus haut niveau de notre société. Qu’il s’agisse du Sommet pancanadien des communautés noires, de la Journée Lobby, de nos rencontres avec des représentants fédéraux pour présenter notre document de travail ou d’innombrables initiatives locales lancées partout au pays, le budget dévoilé hier démontre ce que nous pouvons accomplir en fédérant nos efforts pour favoriser le changement », a déclaré le juge Donald McLeod, président du comité directeur de la FBC FCN. « La Fédération a hâte de continuer de travailler avec les organismes communautaires, les organismes gouvernementaux, les fondations, les entreprises et d’autres secteurs pour éliminer les obstacles systémiques empêchant les Canadiennes et les Canadiens d’ascendance africaine d’atteindre leur plein potentiel. »

 

Le dévoilement du budget fédéral de 2018 fait suite à l’approbation de la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine par le premier ministre Justin Trudeau, le 30 janvier 2018. La Décennie a été adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2014. Elle établit un échéancier de 10 ans pour permettre aux États membres de garantir les droits des personnes d’ascendance africaine et d’assurer leur participation à tous les aspects de la société. Soulignant l’impact du racisme anti-Noir et systémique dans la société canadienne, le Premier ministre a décrit son endossement comme un tremplin permettant au gouvernement du Canada à atteindre les objectifs fixés dans le Programme d’activités de la Décennie internationale au cours des six prochaines années.

 

Tout en saluant le budget de 2018, la Fédération continuera d’exprimer ses préoccupations aux autorités gouvernementales sur divers sujets de préoccupation pour les communautés noires, notamment les cas d’Abdoul Abdi (un jeune homme d’origine somalienne menacé d’expulsion) et les demandeurs d’asile arrivant au Canada de façon «irrégulière».

 

À propos de la Fédération des Canadiens noirs

La Fédération des Noirs Canadiens (FBC FCN) est un organisme pancanadien à but non lucratif dirigé par des organisations noires à travers le pays. La Fédération vise à faire progresser les intérêts sociaux, économiques, politiques et culturels des Canadiennes et les Canadiens d’ascendance africaine. La FBC FCN est une organisation pancanadienne qui s’associe avec des communautés, des organisations et des communautés noires dans 13 provinces et territoires du Canada. Ses interventions visent des gouvernements, des parlements, des organisations multilatérales, des entreprises et des organisations confessionnelles. La FBC FCN est politiquement non-partisan.

 

– 30 –

 

Pour plus d’information veuillez contacter:

 

Dahabo Ahmed Omer

Responsable des communications (Ottawa)

Fédération des Canadiens noirs

613.407.8740

mediarelations@fbcfcn.ca

 

http://www.fbcfcn.ca/

https://www.facebook.com/federationblackcanadians/

https://twitter.com/fbcfcn

https://www.instagram.com/fbcfcn/

 

La Fédération des Canadiens noirs salue l’appui historique du premier ministre Trudeau à la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine

By | French, Press Release

OTTAWA, le 30 janvier 2018 — À la veille du Mois de l’histoire des Noirs 2018, la Fédération des Canadiens noirs (FCN) se réjouit de l’approbation par le premier ministre Justin Trudeau de la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine. Lancée en décembre 2017, la Fédération travaille en collaboration avec des organisations des communautés noires du Canada pour faire avancer divers enjeux auxquels confrontent les Canadiennes et les Canadiens d’ascendance africaine.  

Au cours d’un événement historique, qui a eu lieu aujourd’hui sur la Colline parlementaire, M. Trudeau a annoncé l’engagement du gouvernement canadien à respecter les principes énoncés dans la Décennie internationale et à faire progresser les droits de la personne et les libertés des Canadiennes et les Canadiens d’ascendance africaine. Dans son allocution, le premier ministre a promis d’adresser la sur-représentations des personnes d’ascendance africaine en milieu carcéral, relever les défis de la santé mentale, et recueillir des données statistiques ventilées, comme une première étape vers l’élaboration de politiques gouvernementales plus efficaces, de la législation et des mesures pour prévenir, combattre et éliminer le racisme anti-noirs au Canada.

«L’appui personnel du Premier ministre à la Décennie des Nations Unies représente un nouveau chapitre de plus de 400 siècles d’histoire des Noirs à Turtle Island. Cela témoigne de la reconnaissance par le gouvernement fédéral que les Canadiennes et les Canadiens d’ascendance africaine constituent un groupe distinct dont les droits et le bien-être exigent des mesures plus pointues de la part du gouvernement du Canada, a déclaré le juge Donald McLeod, président de la FCN. «Cela augure bien étant donné que la Fédération convoquera une journée pancanadienne de lobbying sur la Colline du Parlement, le 12 février 2018, où les leaders noirs de tout le pays rencontreront des parlementaires pour faire intensifier le soutien gouvernemental aux actions des communautés noires pour éliminer les barrières raciales et améliorer les résultats sociaux et économiques pour les Canadiennes et les Canadiens d’ascendance africaine. »

L’annonce du premier ministre fait suite au Sommet pancanadien des communautés noires, qui a réuni 800 dirigeants et intervenants communautaires noires à l’occasion de la Décennie des Nations Unies. Organisé par la Fondation Michaëlle Jean, la FCN et la bibliothèque publique de Toronto, l’événement a créé un plan d’action stratégique, qui sera publié en mars, décrivant comment les groupes communautaires du pays feront progresser les objectifs de la Décennie internationale, dans des domaines tels que: la création de la richesse, la santé mentale, la migration et les réfugiés, la justice pénale, l’éducation, la représentation des médias, des arts et des logements abordables. Il s’inspire de plusieurs années de consultation communautaire, y compris du travail effectué par le FCN avec des dirigeants noirs de partout au Canada pour établir les priorités soulevées dans les remarques du Premier ministre.

À propos de la Fédération des Canadiens noirs

La Fédération des Canadiens noirs (FCN) est une organisation nationale à but non lucratif dirigée par des organisations noires à travers le pays. L’organisme fait progresser les intérêts sociaux, économiques, politiques et culturels des Canadiennes et des Canadiens d’ascendance africaine. FCN est une organisation nationale qui collabore avec les communautés noires, des organisations et des personnes dans 13 provinces et territoires du Canada. Il plaide en leur faveur auprès des gouvernements, des parlements, des organisations internationales, des entreprises et des organisations confessionnelles. La FCN est politiquement non partisane.

  • 30 –

Pour plus d’information veuillez communiquer avec:

 

Dahabo Ahmed Omer

Responsable des communications (Ottawa)

Fédération des Canadiens noirs

613.407.8740

mediarelations@fbcfcn.ca

 

http://www.fbcfcn.ca/

https://www.facebook.com/federationblackcanadians/

https://twitter.com/fbcfcn

https://www.instagram.com/fbcfcn/